Le gouvernement intensifie la lutte contre les violences faites aux femmes

 
 
3919

L’égalité entre les femmes et les hommes était l’une des grandes priorités du gouvernement. Jeudi 23 mai 2013, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem se sont rendus dans l’Eure pour affirmer la mobilisation du gouvernement contre les violences faites aux femmes. - Le téléphone d’alerte sera généralisé pour les femmes en grand danger : attribué par le Procureur de la République et doté d’un système d’appel direct, le téléphone grand danger permet de diligenter immédiatement les secours.

Jeudi 23 mai 2013, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem se sont rendus dans l’Eure pour affirmer la mobilisation du gouvernement contre les violences faites aux femmes.

Lors de ce déplacement au commissariat d’Evreux, Jean-Marc Ayrault a rappelé que l’égalité entre les femmes et les hommes était l’une des grandes priorités de son gouvernement. L’occasion de soutenir le projet de loi-cadre que Najat Vallaud-Belkacem présentera en Conseil des ministres, dans le courant du mois de juin. Outre l’égalité professionnelle, la lutte contre la précarité ou la parité, ce projet comportera un important volet de mesures pour la protection des femmes victimes de violences :

- Le téléphone d’alerte sera généralisé pour les femmes en grand danger : attribué par le Procureur de la République et doté d’un système d’appel direct, le téléphone grand danger permet de diligenter immédiatement les secours. Ce dispositif innovant a fait ses preuves dans quelques départements-pilotes depuis 2009.

- L’ordonnance de protection sera étendue de 4 à 6 mois,

- S’agissant des violences conjugales, un usage très encadré de la médiation pénale, soumis à l’accord exprès de la victime, sera mis en œuvre.

Voir le site