Qu'est-ce que le risque incendie de forêt ?

 
 

On entend par risque incendie de forêt :

- le risque qu’un feu, éclos en forêt, se propage vers les espaces aménagés et menace des vies humaines et des équipements
- le risque qu’un feu, éclos en zone agricole ou urbanisée, se propage aux zones boisées et menace les massifs.

Le risque incendie de forêt est le produit d’un aléa associé à des enjeux, et d’une défendabilité.

Les composantes du risque_1

L’aléa désigne la probabilité qu’un feu se déclenche sur un territoire donné. C’est à la fois :
- l’aléa subi : probabilité liée à la sensibilité naturelle du territoire (nature des peuplements, relief et climat notamment).
- l’aléa induit : probabilité générée par l’homme (urbanisation, voies de communication, activités humaines).

Les enjeux représentent ce qui est exposé et donc menacé par le feu (vies humaines, biens, activité économique, patrimoine naturel et culturel particulier).

La défendabilité qualifie la capacité du territoire à se défendre contre le feu. Elle résulte de deux éléments. D’une part, la capacité à accéder au plus près du feu dans les délais les plus courts pour favoriser l’ « attaque sur feu naissant ». D’autre part, la disponibilité de la ressource en eau.

Les composantes du risque_2

La Dordogne est exposée à un risque fort ce qui nécessite une prise en compte particulière du risque incendie de forêt en matière d’urbanisation , induit des obligations légales de débroussaillement et conduit à réglementer les usages du feu .