Discours 2013

Inauguration de la cuisine centrale de Chancelade

 
 
Inauguration de la cuisine centrale de Chancelade

Le samedi 16 février 2013

Inauguration de la cuisine centrale Chancelade
le samedi 16 février 2013
Allocution de M. Jacques BILLANT
Préfet de la Dordogne

Je vous remercie, Monsieur le Maire, d’avoir bien voulu m’associer à l’inauguration de la cuisine centrale de votre commune.
Je me félicite que l’Etat ait accompagné votre action énergique pour l’amélioration de la qualité du service public dans votre commune de Chancelade.
L’ancien restaurant scolaire a été aménagé en 1995. Depuis la demande en repas a nettement augmenté, passant de 280 à 400, dont 130 livrés en liaison chaude à l’école maternelle, et 40 en portage à domicile en liaison froide.
Compte tenu de cette demande exponentielle mais également de l’exiguïté des locaux, de sa capacité insuffisante frigorifique, vous avez donc, Monsieur le Maire, avec votre équipe municipale souhaité pallier tout éventuel problème de sécurité alimentaire et surtout améliorer les conditions de travail et de confort du personnel chargé d’élaborer les repas, en restructurant et en agrandissant cet établissement.
Vous avez conçu ce projet dans le cahier des charges de l’agenda 21.
Je tiens à saluer, Monsieur le Maire, votre esprit d’initiative et d’anticipation.
Car vous avez décidé de travailler rapidement en étroite collaboration avec les services de l’Etat, dans les domaines architectural, financier et surtout sanitaire.
Vous le savez, la sécurité de l’alimentation repose sur un service public assuré au quotidien par la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection de la population.
Je me permets d’insister sur cet aspect, car le dossier du restaurant scolaire de Chancelade est un exemple de dialogue que nous avons eu ensemble, commune et services de l’Etat, pour construire une nouvelle structure qui rende satisfaction, non seulement dans ses capacités de production, mais surtout dans sa faculté à assurer la sécurité sanitaire des repas préparés et servis.
Vous pouvez le constater, ce projet est le fruit d’une collaboration, d’un travail en commun, pour dépasser les difficultés liées aux ressources budgétaires non extensibles des collectivités et mettre en œuvre les exigences de la sécurité alimentaire.
Sur ce sujet sensible, je rappelle toute l’attention que nous devons porter ensemble aux règles d’hygiène, de conservation et de traçabilité des produits.
L’Etat gère régulièrement des toxi-infections alimentaires collectives en Dordogne entraînant personnes malades et hospitalisations, ce qui démontre la nécessité de la vigilance qui doit être la nôtre en matière de validation des structures de production.
Dans ces dossiers, il faut, comme cela a été le cas à Chancelade, que les collectivités puissent travailler avec l’Etat en toute transparence, dans un esprit de dialogue, avec un objectif commun de qualité.
L’Etat a ainsi pu vous accompagner par son expertise, mais aussi du point de vu financier.
Après un peu plus d’un an de travaux, nous avons un bâtiment structuré offrant un service de qualité et totalement sécurisé avec un personnel professionnel et motivé.
C’est en outre à un véritable service public de la restauration collective à laquelle cette nouvelle cuisine prend part, puisqu’elle est aussi un lieu privilégié d’éducation au goût, à la nutrition, à la diversité et à la culture alimentaires.
Par la promotion des produits de qualité, par la découverte des odeurs et des saveurs, par l’explication des secrets de fabrication, le « bien manger » s’apprend, s’éduque, s’acquiert.
Dans un département comme le nôtre, où la gastronomie fait partie intégrante de notre culture, de notre patrimoine, cette éducation s’impose encore plus naturellement.
Je veux terminer en vous disant que cette inauguration qui s’ajoute aux travaux réalisés dans les communes voisines, et plus largement dans les communes du département, symbolise le dynamisme de nos territoires et la volonté de nos élus d’en faire des atouts pour réussir le redressement de notre pays.
Et cela passe par la volonté et la capacité des élus, comme ici à Chancelade, à définir des projets utiles, structurants et raisonnables, et à mobiliser les partenaires, au premier rang desquels l’Etat, pour accompagner leur réalisation.
Cette dynamique renforce le rôle de fer de lance des collectivités dans l’investissement public, malgré les contraintes budgétaires.
C’est le rôle de l’Etat de les y aider, comme cela a été fait à Chancelade.
C’est ce que je voulais vous dire, en vous renouvelant mes félicitations pour ce restaurant scolaire moderne et mes remerciements pour votre accueil toujours aussi chaleureux.