Deux roues motorisées

Motos : distance de freinage et excès de vitesse

 
 
Motos : distance de freinage et excès de vitesse

Freinage et vitesse

La distance de freinage des motos est supérieure à celle des voitures
De nombreux conducteurs de deux-roues motorisés pensent qu’une moto freine sur une distance plus courte qu’une voiture à vitesse égale. En l’absence de documentation précise sur les performances de freinage des deux types de véhicules, la Sécurité routière a confié au Cérema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) et à l’Utac-Ceram la réalisation d’une étude sur la comparaison du freinage en situation d’urgence entre motos et voitures particulières. Une expérimentation inédite a eu lieu au circuit de Montlhéry, en ligne droite et par beau temps. Cette étude montre qu'en cas de freinage d’urgence une moto parcourt 3 mètres de plus qu’une voiture à 50 km/h et 7,5 mètres à 90 km/h.
En allant à l'encontre d'une idée reçue, à l’aide de données scientifiques, la Sécurité routière espère apporter aux motards une meilleure évaluation des distances de freinage pour leur sécurité et celle des autres usagers, à moto comme à scooter. Distance de freinage

Augmenter les distances de sécurité et modérer la vitesse sont plus que jamais indispensables aux motocyclistes pour diminuer les risques de collision et de perte de contrôle.
À moto, les excès de vitesse sont plus nombreux chez les jeunes et les quinquagénaires
Le département du contrôle automatisé (DCA) de la délégation à la sécurité et à la circulation routières a analysé les données relatives aux excès de vitesse des conducteurs de deux-roues motorisés tels que constatés par les radars fixes et les radars mobiles des forces de l’ordre. L’enquête a étudié les différences de comportements en fonction de trois critères : l’âge de la personne déclarée comme conducteur du véhicule, le signalement ou non du contrôle, les limitations de vitesse (50, 70, 90, 110 et 130 km/h).
Les courbes qui en résultent mettent en évidence deux âges de la vie où les excès de vitesse sont particulièrement courants : le premier se situe entre 18 et 25 ans, le second, autour de la cinquantaine. Si les excès de vitesse des cinquantenaires sont particulièrement nombreux, ils sont cependant moins graves que pour les jeunes.

> Communiqué presse Etude exces de vitesse 2RM mars2016 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,25 Mb