Régulation du Grand Cormoran en Dordogne pour les hivernages 2019, 2020 et 2021.

 
 
Le Ministère de l’Écologie a attribué un quota de destruction de 1 530 Grands Cormorans pour le département de la Dordogne pour une période de 3 ans. Un arrêté préfectoral réglemente les possibilités d'action qui sont soumises à autorisation individuelle.

Un arrêté du Ministère de l’Écologie en date du 27 aout 2019 attribue au département de la Dordogne un quota de destruction pour le grand cormoran de 1 530 oiseaux sur trois ans (soit 510 individus par an). Il est possible de procéder à la destruction de 310 oiseaux/an sur les eaux libres (les grands cours d'eau du département) et de 200 oiseaux/an sur les piscicultures et eaux libres périphériques (établissements d'élevage piscicole, plans d'eau/gravières à vocation d'élevage piscicole ou à vocation halieutique commerciale ou privée).

L'arrêté préfectoral n°DDTDirection Départementale des Territoires/SEER/EMN 19-478 du 6 novembre 2019 réglemente les actions de régulation.

> Arrêté encadrant la destruction du cormoran 2019-2021 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,30 Mb

Comme les années précédentes, la campagne de régulation est coordonnée par la Fédération Départementale des Pêcheurs de la Dordogne. En collaboration avec les services de la DDT, la FDPPMA centralise notamment les demandes d'autorisation de destruction et effectue le suivi quotidien de l'avancé des quotas afin de ne pas les dépasser.

Les formulaires de demande d'autorisation de destruction sont fournis en annexe de l'arrêté ci-dessus ou sont disponibles via le lien suivant .

ATTENTION : les retours d'information prévus dans l'arrêté sont indispensables non seulement au suivi des quotas (retour des informations de prélèvement sous 24h), mais aussi pour argumenter la prochaine demande de quota auprès du Ministère de l’Écologie (bilan annuel de fin de campagne).
Les titulaires d'une autorisation les années passées n'ayant pas souscrit à ces obligations n'obtiendront pas de nouvelle autorisation cette année.
De la même manière, des contrôles de terrain seront effectués en cours de saison auprès des détenteurs d'une autorisation de destruction pour vérifier les conditions de sécurité mises en œuvre lors des opérations ainsi que le quantitatif des prélèvements.