Document d'Objectif (DOCOB) : outil de connaissances et d'orientations.

 
 
Le DOCOB constitue le document de référence de chaque site. Il décrit l'état des lieux environnemental et socio-économique, il dégage les enjeux puis propose des mesures de gestion adaptées pour l'ensemble du territoire.

Le Document d’Objectif est rédigé par l’opérateur technique. Chaque étape de la rédaction est validée par le Comité de Pilotage. La durée d’élaboration varie en fonction du dimensionnement et de la complexité du site. Cela peut aller de 18 mois à 3 ans.

La mission de l’opérateur technique est de rédiger le DOCOB, autrement dit de conduire les études, animer la réflexion, proposer les orientations et concrétiser les documents qui seront soumis à la validation du comité de pilotage. Il peut s’agir d'un bureau d’études privé, d’une association, d’établissements publics ou de collectivités qui agissent en régie.
Pour nourrir les réflexions d’ordre technique, des groupes de travail constitués d’experts, de techniciens, d’usagers se réunissent régulièrement. Ces groupes peuvent être « thématiques » ou « géographiques » . Leur rôle est de faire en sorte que la réflexion soit le plus en adéquation avec la réalité du terrain.

Le contenu du DOCOB définit les modalités de gestion du site en partenariat avec les acteurs. Il est construit en 3 grandes étapes :
 - Le diagnostic environnemental et socio-économique;
 - Les objectifs et enjeux de conservation;
 - Les propositions de mesures et d'actions.

Le diagnostic fait l'inventaire des richesses patrimoniales en matière de biodiversité (espèces et habitats) pour conduire à une cartographie. Il décrit aussi les activités humaines qui s’exercent sur le site et, notamment, leurs effets sur l’état de conservation des habitats. Il doit permettre une analyse des interactions entre le milieu naturel et ces activités humaines.

Sur la base de l’état des lieux réalisé, la seconde partie vise à définir les enjeux et les objectifs de gestion du site permettant de maintenir ou d’améliorer l’état de conservation des habitats et espèces présents. Il décrit alors les mesures et actions de protection qui devraient s’appliquer pour atteindre les objectifs permettant d’assurer la conservation, l'amélioration ou la restauration des habitats naturels et d’espèces qui justifient la désignation du site, en tenant compte des activités économiques, sociales, culturelles qui s’y exercent ainsi que des particularités locales.

Enfin, le DOCOB comprend les propositions de mesures de toute nature permettant d’atteindre les objectifs (mesures contractuelles, charte…). Il indique les priorités retenues dans leur mise en œuvre en tenant compte de l’état de conservation des habitats et des espèces au niveau national et local. Il précise aussi les modalités et le coût de mise en œuvre et de suivi des mesures définies (animation) et les méthodes de surveillance des habitats et des espèces en vue de l’évaluation de leur état de conservation.

Le dernier Comité de Pilotage amende si nécessaire puis valide l'ensemble du document qui lui est proposé.

A l’issue de cette validation, le DOCOB sert de référence pour la phase dite d’animation. C'est sur ce document que s'appuie la mise en œuvre des actions qui ont été proposées en faveur de la biodiversité. La qualité de ce document ainsi qu'une animation efficace doivent alors permettre de donner vie au site, via la souscription de contrats ou d'engagement vis à vis d'une charte de bonnes pratiques.