Présentation de l'action de l'Etat en matière de sport

 
 
Présentation de l'action de l'Etat en matière de sport

Le Ministère en charge des sports impulse une politique sportive que met en place le service Jeunesse Sports Ville Associations de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) sur le territoire de la Dordogne.

Cette politique sportive regroupe plusieurs thématiques prioritaires :

Éducation, insertion et citoyenneté

Les activités physiques et sportives sont des supports essentiels de la vie sociale. Elles sont sources d’engagement et d’épanouissement personnel. Elles constituent des expériences éducatives.

Le Ministère chargé des sports a mis en place depuis plusieurs années une stratégie visant à promouvoir le développement de la pratique sportive pour tous les publics. Il impulse une politique d’aide aux fédérations, ligues, comités et clubs accueillant les publics défavorisés dont les objectifs sont les suivants :

  • développer les activités physiques et sportives pour les publics qui en sont les plus éloignés et qui connaissent des difficultés d’accès pour des raisons économiques et sociales, géographiques ou physiques et, en particulier, les jeunes issus des quartiers sensibles, et en mettant l’accent sur la situation des jeunes filles et des femmes.
  • s’appuyer en priorité sur les associations sportives, dont l’activité doit permettre d’encourager la mixité sociale. Leur action doit s’inscrire dans une démarche éducative et sociale construite, en partenariat avec l’ensemble des acteurs locaux, et, notamment, les collectivités territoriales.
  • encourager la pratique sportive encadrée des préadolescents et adolescents qui constitue pour eux un apport en termes de sociabilité, de construction de la personnalité et la consolidation d’une éthique personnelle et collective

Sport au féminin

D’un enjeu d’affirmation du droit des femmes pour participer au sport dans toutes ses dimensions, la politique de féminisation du sport évolue vers l’enjeu d’égalité réelle entre les femmes et les hommes dans le sport. Cette égalité réelle doit être mise en œuvre autant dans les conditions d’accès à la pratique sportive, que celles aux fonctions de direction et d’encadrement du sport ou de sa valorisation médiatique, économique et sociale. Ce parcours devrait conduire à lutter contre les stéréotypes et les violences sexistes et, in fine, à valoriser les bénéfices de la mixité pour le sport.

Sport & handicaps

Le ministère conduit depuis 2003 une politique volontariste afin que le sport soit un outil de promotion individuelle, d’intégration sociale et professionnelle favorisant la santé et l’autonomie des personnes en situation de handicap. L’accès aux pratiques sportives et aux activités physiques de leur choix est une priorité. Depuis 2005 la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées apporte un cadre législatif précis en rendant obligatoire l’accès aux droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens ainsi que le plein exercice de sa citoyenneté.

Sport de nature : développement maîtrisé, empreinte territoriale, valeurs éducatives

Les Départements, acteurs du développement maîtrisé des sports de nature.

Le président du Conseil Départemental préside la Commission Départementale des Espaces, Sites et Itinéraires relatifs aux sports de nature (CDESI). Elle propose le plan départemental des espaces, sites et itinéraires relatifs au sport de nature et concourt à son élaboration.

Un travail de concertation et de régulation comprenant de multiples acteurs.

Le ministère agit, avec le pôle ressources national des sports de nature, en appui des initiatives des 33 fédérations délégataires d’activités de sports de nature. Ce premier cercle d’acteurs travaille en étroite relation avec les collectivités locales, les gestionnaires d’espaces naturels et de nombreux autres acteurs (ministères chargés de l’écologie, du développement durable et du tourisme, la DATARDélégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale, des associations et des établissements publics).

La pratique des sports de nature véhicule des valeurs spécifiques.

La pratique des sports de nature présente, pour tous les publics, des intérêts variés (sensibilisation à l’environnement, immersion dans un milieu, transmission de valeurs...).

Cette pratique à des fins éducatives ne va pas de soi, elle implique des conditions de mise en œuvre spécifiques de la part des animateurs, enseignants, éducateurs sportifs. L’accompagnement de ces prescripteurs d’activités, la mutualisation de projets éducatifs ainsi qu’une communication positive sur les sports de nature permettent de répondre à cet enjeu.