Campagnes d'information

Prévention des cambriolages : les conseils de la gendarmerie

 
 
Vols habitations

Source FFSA

Avoir les bons réflexes

Ceux qui en ont été victimes ont conscience, après coup, que des choses simples auraient pu être préparées... avant.

Aussi le groupement de gendarmerie de la Dordogne sensibilise les périgourdins sur des bons réflexes à prendre en mettant à leur disposition un outil leur permettant de recenser leurs biens en amont.

En effet, il est très important de bien connaître les valeurs qui vous appartiennent pour qu'elles puissent vous être restituées lorsqu'elles sont retrouvées par les enquêteurs.

De plus, lors du dépôt de plainte, il est demandé de communiquer une liste complète des objets qui ont été dérobés, afin d'alimenter une base de données nationale utilisée par les services de la Gendarmerie et de la Police.

Dans 60 % des cas, les victimes de cambriolage ne sont pas en mesure d'indiquer les marques, types et numéros de série des objets qui ont disparu.

Pour vous aider dans cette démarche préventive, le groupement de gendarmerie a préparé un modèle de liste vous permettant d'inventorier tous vos biens de valeur sous format papier ou informatique

> prévention cambriolage - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,19 Mb

Moins d’une heure est nécessaire pour le compléter, mais vous trouverez toute son utilité si vous deviez être confronté à cette situation, ce document sera une base essentielle auprès des services de police, de gendarmerie, mais aussi de votre assureur.

Voir le site de la Fédération Française des Sociétés d'Assurances

Pour pouvoir bénéficier de la garantie vol, il faut apporter la preuve que celui-ci a bien eu lieu dans les circonstances prévues au contrat (effraction, escalade...). Par ailleurs, la somme assurée ne pouvant être considérée comme une preuve de l'existence et de la valeur au moment du sinistre des biens dérobés, il faut justifier de celles-ci par tous moyens en produisant notamment :

  • les factures d'achat ou de réparation ; les bons de garantie ; les certificats de garantie et d'authenticité ;
  • les photographies (toutefois, celles des bijoux ne justifient ni de leur valeur ni de leur qualité ; il faut donc noter, au verso des photos, toutes les particularités des objets : provenance, poids, diamètre d'une pierre précieuse... ; un spécialiste – expert, bijoutier, antiquaire – peut vous aider) ;
  • un inventaire notarié pour les objets acquis par héritage ;
  • tous autres justificatifs.

Lorsque les objets volés sont retrouvés, deux cas de figure peuvent se présenter.

Ils sont retrouvés avant le paiement de l'indemnité : l'assuré doit alors les reprendre. S'ils ont subi des détériorations, les frais exposés pour les remettre en état seront pris en charge par l'assureur.

Ils sont retrouvés après le paiement de l'indemnité : l'assuré a la possibilité de reprendre ses objets. Il doit restituer à l'assureur l'indemnité qui lui avait été versée en règlement du sinistre.