Pôles d'excellence rurale (PER)

Pôles d'excellence rurale (PER)

 
 

Mi-novembre 2009, quatre ans après le lancement de l'appel à projets "pôles d'excellence rurale", un nouvel appel à projets a été engagé afin de sélectionner une deuxième génération de PER. Objectif : soutenir des projets innovants et structurants de développement durable des territoires ruraux. Une première sélection a eu lieu en 2010, suivie d'une seconde au premier trimestre 2011

La nouvelle génération de PER a pour ambition d’impulser de nouvelles dynamiques dans les territoires ruraux. Elle est étroitement liée aux Assises des territoires ruraux, dont l’objectif est d’établir un plan d’action renforçant l’attractivité de ces territoires et apportant des réponses concrètes aux attentes de leurs habitants. Elle a pour vocation à faire émerger des projets générateurs d’activités économiques, d’emplois directs et indirects, de valeur ajoutée et de développement local en favorisant de nouvelles dynamiques territoriales.

En Dordogne, cinq PER 2e génération ont été labellisés :

  • PER Castanea :

Les acteurs de la filière « châtaigne » ambitionnent de structurer, développer, et améliorer la qualité de la production de châtaignes en Dordogne en sollicitant la labellisation d’un Pôle d’Excellence Rurale intitulé Castanea Périgord dont les objectifs s’articulent autour de 3 axes :

- mobiliser et qualifier la ressource locale en rationalisant les pratiques culturales tout en les inscrivant dans le développement durable,

- augmenter la valeur ajoutée et la qualité de la transformation du fruit pour conforter le développement local,

- valoriser les savoir-faire et se munir de faire-savoir communs à toute la filière.

L’ancrage territorial du PER s’appuie sur le constat suivant : la Dordogne est au cœur du bassin de production du Sud-Ouest (75% environ), qui compte un grand nombre de producteurs et d’opérateurs commerciaux spécialisés (8 sur 10). 

Le caractère innovant du PER se situe dans une approche à la fois partenariale grâce à la collaboration de nombreux acteurs publics et privés ; thématique par la prise en compte de préoccupations nouvelles telles le développement de vergers bio, la recherche de méthodes de traitement non chimique ; organisationnelle en passant d’un système productif local à une filière intégrée, structurée et redynamisée ; technologique au travers notamment de la mise au point et de la vulgarisation de nouvelles méthodes de  production, de transformation, de commercialisation et de communication, ainsi que d’un système de géolocalisation des châtaigneraies.

  • PER Ecopôle

Dans le cadre de sa stratégie de territoire, le Pays du Grand Bergeracois souhaite mettre en place une politique d'accueil, visant le maintien, l'arrivée et l'intégration de populations et d'activités. Un des moyens d'y parvenir consiste à permettre au Pays, territoire rural en pleine mutation du point de vue démographique et économique, d'offrir la possibilité d'un développement économique qui réponde en même temps aux enjeux du développement durable. C'est l'objet du Pôle d'Excellence Rurale « Ecopôle, économie et écologie, le développement durable en milieu rural » qui se traduira par :

– la création d'un pôle économique spécialisé dans l'éco-construction, la production et la valorisation agrobiologique, l'aménagement paysager et la gestion des bioénergies,

– la mise en œuvre d'un partenariat public/privé fort essentiellement articulé autour de la collaboration de la Communauté de Communes Montaigne Montravel et Gurson, responsable de la stratégie de développement économique et de l'association Ecopôle qui regroupe des chefs et créateurs d'entreprises du monde artisanal, commerçant, associatif et de l'ingénierie qui ambitionnent de passer du simple partage de valeurs à la création d'une dynamique économique à haute valeur économique et sociale,

– l'élaboration d'un projet évolutif en matière de développement durable qui réponde aux besoins locaux des différents partenaires, qu'ils soient acteurs du développement économique (partage et mutualisation de locaux, d'informations, d'outils de formation notamment) ou bien particuliers et consommateurs (services et prestations de haute qualité environnementale, formation à des conduites éco-reponsables).

Les investissements prévus, qui seront portés par la Communauté de Communes Montaigne Montravel et Gurson, prévoient de créer :

a) un centre de ressources et de services (le Cœur de l'Ecopôle), ouvert au public, pour la diffusion d'informations et la formation du grand public et des entreprises,

b) une pépinière d'entreprises, toujours dans le cœur de l'Ecopôle, qui sera constituée de bureaux modulables pour permettre la création d'entreprises qui auront une activité dans la thématique de l'éco-construction ou des bioénergies,

c) une zone d'activité économique thématique qui permettra aux entreprises de l'Ecopôle de bénéficier et d'échanger des procédés, de constituer une filière complète en matière d'éco-construction,

d) des terres agricoles qui, en lien avec les exploitations agricoles environnantes, auront une vocation environnementale (valorisation de la chaleur issue d'une unité de méthanisation, organisation d'une filière de valorisation des déchets fermentescibles et d'épuration paysagée), économique (installation d'activités à forte valeur de type maraîchage, appui à la création d'une coopérative de consomm'acteurs) et sociale (démonstrations et formations au grand public, échanges de savoir-faire).

  • PER Filière cuir en Périgord

Le PER "Filière cuir en Périgord" porté par la Chambre Economique de la Dordogne, consiste à expérimenter sur le territoire du nord de la Dordogne, l'intégration verticale de la filière de production de peaux et de cuirs de très haute qualité et répondre aux enjeux de développement des entreprises françaises de maroquinerie et de sellerie de luxe (Hermès, Repetto, Sellerie CWD) localement implantées.

Le PER, en s'appuyant sur l'ensemble des acteurs de la filière, vise à :

-    promouvoir et valoriser à la fois la production de peaux de cuirs de veaux et de bovins adultes de race limousine, les savoir-faire en matière d'abattage et de traçabilité des peaux (par l'équipement des abattoirs de Thiviers et Ribérac) ainsi que des procédés de tannage (privilégier les techniques de tannage végétal),

-    organiser des circuits courts de production de l'élevage à l'utilisation finale.

La promotion et la diffusion du modèle technique qui sera mis en place, expérimenté avec l’appui du Centre Technique du Cuir (CTC) de Lyon, accompagnera les opérations engagées dans le PER.

  • PER Gélologie et Patrimoine

La communauté de communes du Pays de Jumilhac le Grand, consciente du potentiel géologique (quartz, or, fer), historique et patrimonial (forges, pont Eiffel) de son territoire, souhaite valoriser, tout en les préservant, ses richesses par la mise en réseau de sites naturels remarquables.

Le PER a pour objectif d’accroître le développement économique du territoire nord-est de la Dordogne (Pays Périgord Vert, Parc naturel régional Périgord Limousin) par l’enrichissement de l’offre touristique et culturelle.

La gouvernance sera assurée par la communauté de communes du Pays de Jumilhac et la Communauté de Communes du Pays de Lanouaille, regroupant 18 communes, membres du pays d’accueil touristique « Isle Auvézère » dont 7 sont situées sur le territoire du PNR Périgord Limousin.

Le PER vise à :

-    valoriser le territoire et structurer l’activité touristique

-    aménager de nouveaux sites géologiques et moderniser l’offre existante

-    animer le territoire

-    enrichir l’offre culturelle

-    promouvoir les richesses du territoire.

Les 6 opérations portent essentiellement sur l’aménagement, la modernisation et la restauration de sites, leur mise en réseau sur le territoire des deux communautés de communes par le biais d’animations et d’actions de sensibilisation.

  • PER Réseau de santé intégré en Périgord Noir

Face à la désertification médicale et paramédicale et aux risques de dégradation de la prise en charge de la population rurale de son territoire, le Pays du Périgord noir a souhaité s'engager dans une dynamique territoriale en matière de santé en vue de rendre le territoire attractif aux professionnels de santé et garantir l'accès aux soins pour tous. Les opérations du PER s'articulent autour de 3 objectifs :

-  créer, équiper et organiser les maisons de santé rurales pluridisciplinaires,

-  rechercher et accompagner de nouveaux professionnels de santé,

-  améliorer la qualité de prise en charge du patient sur le territoire par l'utilisation des outils de télémédecine et d'actions de prévention mutualisées.

Le PER s'appuiera sur une mise en réseau de tous les partenaires et acteurs associés au projet, en particulier les professionnels qui ont tous affirmé leur volonté de mutualiser et partager les informations et les moyens, notamment par l'utilisation de matériels de télémédecine, la mise en place d'une gestion commune des déchets et l'emploi de matériels de dépistage de pathologies fréquentes (troubles cardiaques et rétinopathie).

Pour en savoir plus sur les PER, rendez-vous sur http://poles-excellence-rurale.datar.gouv.fr/

Contact :  Services de l'Etat - Préfecture - Direction du Développement Local (DDL) - Cité administrative - 24024 Périgueux cedex Courriel : prefecture@dordogne.gouv.fr