Peste porcine africaine : la vigilance est de rigueur

 
 
La peste porcine africaine est une maladie, non transmissible à l’homme, qui menace les porcs et les sangliers et qui sévit dans certains pays de l'Europe de l'est.
20180718_PPA_VigilanceEleveur_court

Apparue en Géorgie en 2007 puis en 2014 en Europe de l’Est, elle a atteint en 2017 la Tchéquie et la région de Varsovie en Pologne puis en 2018, la Hongrie, la Roumanie,la  Bulgarie, et la Chine.

Le 13 septembre 2018, deux cas de peste porcine africaine (PPA) ont été détectés sur des sangliers en Belgique à quelques kilomètres de la frontière française, appelant à  une mobilisation immédiate pour protéger les élevages . Son introduction en France aurait des conséquences économiques désastreuses pour la filière porcine.

Sous sa forme la plus virulente,  la PPA se caractérise par une forte fièvre, une perte d'appétit, des hémorragies au niveau de la peau et des organes internes. La mort survient en deux à dix jours, la mortalité peut atteindre 100 %. Un fléau pour les élevages.

Image-5

La peste porcine africaine peut se transmettre entre animaux de proche en proche ou à longue distance via notamment le transport de denrées contaminées.

La France est indemne de cette maladie. Face à cette menace, des mesures de prévention et de surveillance ont été mises en place au niveau national. Une campagne de sensibilisation a été lancée.

Les mesures à adopter pour éviter l'introduction de la PPA en France

En raison de la virulence de ce virus et de l'absence de traitement et de vaccin, les mesures de prévention sont essentielles pour éviter une grave crise sanitaire en France.

La prévention dépend de mesures d'importation rigoureuses garantissant l'absence d'introduction dans les zones indemnes :

  • de porcs et de sangliers vivants contaminés ;
  • de viandes et/ou de produits à base de viande de porcs ou de sangliers infectés.

Ces mesures concernent :

  • les voyageurs et les chauffeurs routiers provenant des pays infectés ;
  • les chasseurs.

Pour rappel, les sources de contamination sont :

  • les animaux infectés introduits sur notre territoire ;
  • la viande et/ou des produits à base de viande de porcs ou de sangliers infectés ;
  • les véhicules, personnes, matériels contaminés.

Le message est simple : pour éviter que des sangliers ne se contaminent, ne jetez pas les restes de repas dans la nature, jetez les dans des poubelles.

En parallèle de cette campagne grand public, les partenaires professionnels de la filière porcine ont été appelés à redoubler de vigilance.

Déclaration obligatoire et vigilance

La PPA se transmet par les animaux infectés, les matériels, les véhicules et les personnes ayant été en contact avec des animaux infectés et aussi par les viandes et charcuteries issues d’animaux infectés.
Détenteurs de porcs et de sangliers, pour éviter d’introduire la PPA en France et réagir vite en cas de foyer nous vous demandons de :

  • déclarer vos animaux ; contacter l'EDE de la dordogne au 05 53 35 88 56
  • respecter des mesures sanitaires ;
  • contacter votre vétérinaire si vous suspectez la maladie.

> Declaration_Petits_Detenteurs_et_vigilance_PPA_cle41b666 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,67 Mb

Plus d'informations :

Bulletins de situation disponibles sur :  https://www.plateforme-esa.fr/pestes-porcines-veille-sanitaire-internationale

Suivre l’ensemble des mesures prises sur http://www.ansporc.fr/ressources.php?p=1

Agir pour prévenir :  https://agriculture.gouv.fr/peste-porcine-africaine-ppa-agir-pour-prevenir

Fiches réflexes : http://www.ansporc.fr/documents

Message audio diffusé sur le réseau 107.7 SANEF

Vidéo très pédagogique sur la PPA et sa prévention