Protection des abeilles

Frelon asiatique

 
 
Frelon asiatique

Le frelon asiatique a été introduit en France en 2004 et son aire d’extension n’a cessé d’augmenter constituant une réelle menace pour les abeilles domestiques.

Lutte contre le frelon asiatique : autorisation temporaire pour le recours au dioxyde de soufre 
Le frelon asiatique a été introduit accidentellement en France en 2004. Il a maintenant colonisé le quart sud-ouest du territoire et continue sa progression. Par ses activités de prédation sur les abeilles domestiques, le frelon asiatique peut avoir un impact local non négligeable sur les activités apicoles, la biodiversité et la pollinisation : à ce titre, le gouvernement a décidé en 2012 son classement comme « espèce exotique envahissante et nuisible ».
Par arrêté du 21 août 2013, (JOJournal officiel du 7 septembre), les ministères chargés de l’écologie et de l’agriculture autorisent, à titre dérogatoire pendant 120 jours (jusqu’au 5 janvier 2014), l’utilisation du dioxyde de soufre pour la lutte contre le frelon asiatique et définissent les mesures de prévention indispensables à une utilisation sûre de cette substance.

Depuis quelques années, de nombreuses initiatives de lutte ont vu le jour sans pour autant aboutir à des résultats probants. Certaines pratiques pouvaient constituer un danger pour la sécurité publique ou parfois un risque pour la biodiversité (produits non autorisés, conséquences sur les autres espèces non cibles...).

Le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt a classé le frelon asiatique comme danger sanitaire de deuxième catégorie. (Arrêté du 26/12/2012)  et le ministère de l’Écologie, du Développent durable et de l’Énergie a classé le frelon asiatique comme espèce exotique dont l’introduction est interdite. (Arrêté du 22/01/2013) .

Un groupe de travail  : administrations (DGAl, DGALN), professionnels apiculteurs, experts de l’Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation (ITSAP) , du muséum national d’histoire naturelle (MNHN)... s’est penché sur l’harmonisation des méthodes de prévention et de lutte. Il propose les bases d’un programme collectif volontaire.

La note de service du 10 mai 2013  définit le rôle des différents partenaires et des services de l’Etat dans la mise en oeuvre des mesures de surveillance nécessaires pour évaluer l’impact du frelon asiatique et des mesures permettant de réduire la prédation de cet insecte nuisible.